Prothèses dentaires : quelle prise en charge ?

Prothèse dentaire pour mâchoire complète avec implants

Accident, maladie parodontale… : de nombreuses raisons peuvent amener certains patients à avoir besoin d’une prothèse dentaire. Malheureusement, ces soins sont généralement très coûteux. Il arrive donc fréquemment que des personnes nécessitant des prothèses dentaires y renoncent, à défaut de pouvoir les payer. Se pose alors la question de la prise en charge des prothèses dentaires par la Sécurité Sociale, mais aussi par la mutuelle. Quelques explications pour comprendre dans quels cas vous pouvez obtenir une prise en charge de vos soins dentaires.

Le prix des prothèses dentaires

Si le prix d’une consultation générique chez le dentiste est fixé à 23€, le prix des prothèses dentaires est bien plus important. Les moins chères chiffrent déjà à 500€, mais la facture peut s’élever à plus de 1500€ pour une seule dent ! Plusieurs éléments peuvent faire varier le prix d’une prothèse dentaire :

  • Le type de prothèse : couronne, bridge… ;
  • Le matériau utilisé : céramique, zinc… ;
  • La pose ou non d’un implant…

Ainsi, il est parfaitement normal que le prix d’un bridge (minimum 3 couronnes) soit plus élevé que le prix d’une simple couronne dentaire en céramique par exemple.

À la prothèse elle-même s’ajoute également le prix de l’acte médical mais aussi la maintenance. La pose d’une prothèse dentaire implique en effet un suivi rigoureux pour s’assurer que vous ne rencontrez aucun problème.

Prise en charge des prothèses dentaires

Jusqu’à récemment, le prix des prothèses dentaires était fixé librement par les praticiens. Mais depuis le 1er avril 2019, certains actes prothétiques sont plafonnés. Cela démontre une volonté de la Sécurité Sociale de rembourser une partie des prothèses dentaires. Il faut toutefois faire la différence entre la base de remboursement (prix de référence utilisé pour calculer le montant de votre prise en charge) et le montant maximum (qui peut être bien plus élevé que la base de remboursement, mais n’augmentera pas pour autant votre prise en charge).

Par exemple, le montant maximum d’une couronne dentaire est plafonné à 530€. Néanmoins, la base de remboursement de la Sécurité Sociale n’est que de 107.50€. Sur cette base, vous obtiendrez un remboursement de 70%, soit 75.25€.

En tout, 11 types de prothèses dentaires ont été plafonnées. Vous pouvez retrouver la liste complète de ces actes et le montant de leur remboursement sur le site ameli.fr.

Faites faire un devis

Comme vous pouvez le constater, malgré la mise en place d’un plafond sur une partie des actes prothétiques, les montants remboursés restent parfois dérisoires au vu du montant total de la facture.

Par ailleurs, gardez également en tête que les implants dentaires ne sont pas considérés comme des prothèses. Ils ne sont donc pas remboursés par la Sécurité Sociale. Or, quand on voit combien coûte un implant dentaire (vous obtiendrez plus d’infos en cliquant ici), il y a de quoi grincer des dents !

Par conséquent, avant de faire réaliser une quelconque intervention par votre chirurgien-dentiste, pensez bien à lui demander un devis. Celui-ci devra détailler de manière précise les honoraires proposés, notamment :

  • Un descriptif complet de la prothèse (type, matériau, lieu de fabrication…) ;
  • Le montant des honoraires pour le traitement en lui-même ;
  • Le montant remboursé par la Sécurité Sociale.

Une fois ce devis en votre possession, vous pourrez le transmettre à votre mutuelle. Cette dernière pourra ensuite vous donner le montant de sa prise en charge (celle-ci pouvant être nulle, totale ou partielle en fonction de la formule que vous avez souscrite).

Vous aimerez aussi...